Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews sur la radio RCF Bruxelles (celle-ci n’est aucunement responsable du site ou de ses contenus et aucun lien contractuel ne les relie). Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques et en devient le principal rédacteur depuis 2022.

Nessim Chikhaoui
Petites Mains
Sortie du film le 22 mai 2024
Article mis en ligne le 17 juin 2024

par Julien Brnl

Genre : Comédie dramatique

Durée : 87’

Acteurs : Corinne Masiero, Lucie Charles-Alfred, Marie-Sohna Condé, Salimata Kamate, Kool Shen...

Synopsis :
Rien n’avait préparé Eva à l’exigence d’un grand hôtel. En intégrant l’équipe des femmes de chambres, elle fait la connaissance de collègues aux fortes personnalités : Safietou, Aissata, Violette et Simone. Entre rires et coups durs, la jeune femme découvre une équipe soudée et solidaire face à l’adversité. Lorsqu’un mouvement social bouscule la vie du palace, chacune de ces "petites mains" se retrouve face à ses choix.

La critique express de Julien

Après l’inédit "Placés" (2022) pour lequel qui s’inspirait de son expérience d’éducateur, tandis qu’on lui doit les scénarios des "Tuches" 2 à 4 (d’Olivier Baroux), Nessim Chikhaoui nous dévoile "Petites Mains", une comédie fictionnelle sur fond de révolte sociale, à l’égard de femmes de chambre, surnommées les "Petites mains", auxquelles il rend ici hommage, témoignages à la clef. Ce dernier s’est pour cela basé sur la lutte des femmes de chambre de l’hôtel Park Hyatt à Paris en 2018, ainsi que de celles de l’Ibis Batignolles à Paris (2021), elles qui ont obtenu, après des mois de grève, une amélioration notable de leurs conditions de travail. L’un des objectifs de leurs revendications ? La sous-traitance, soit un procédé qui externalise le ménage, alors utilisé par les grands groupes hôteliers, eux qui facturent à des prestataires, ce qui leur coûte moins cher. Ainsi, les salariés du sous-traitant ne bénéficient ni des mêmes avantages ni du même statut social que le personnel employé de l’hôtel dans lequel il travaille, tandis que l’hôtelier n’en a finalement que faire de la personne humaine qui nettoie ses chambres, et cela face à la pénibilité dudit travail. Ces femmes peuvent de plus être renvoyées du jour au lendemain et, le cas échéant, ne pas parvenir à renouveler leurs papiers, elles qui sont majoritairement d’origine immigrée, et exercent ce métier afin que leurs enfants n’aient pas à le faire...

"Petites Mains" nous immisce alors au sein d’une équipe de femmes de chambre qui en ont assez d’être exploitées (cadence trop intense, heures supplémentaires impayées, etc.) et d’être invisibles, lesquelles ne veulent plus subir cette politique d’externalisation, qu’est la sous-traitance. Alors qu’elles descendent dans la rue et forment un piquet de grève, une jeune apprentie en manque d’expérience (Lucie Charles-Alfred) va être engagée pour en remplacer l’une d’elles, dans un hôtel luxueux, elle qui va dès lors s’attirer l’inimitié de ses nouvelles collègues et de leur sororité, malgré, tout de même, les réticences de certaines à protester, elles qui risquent gros si elles venaient à perdre leur emploi, dont Simone (Corinne Masiero), réac, dans le sens du poil…

C’est donc par le prisme de la comédie sociale chorale que Nessim Chikhaoui s’attaque à ce sujet d’actualité, au contraire, par exemple, d’Éric Gravel dans "À Plein Temps" (2022) ou encore d’Emmanuel Carrère avec "Ouistreham" (2022), respectivement plus urgent, et dramatique. Car Nessim Chikhaoui, lui, met rapidement les pieds dans le plat, sans prendre le temps d’installer en profondeur le combat qu’il mène, sans grandes nuances donc, mais avec davantage de grands slogans. Le film est ainsi davantage occupé à mettre en scène ses personnages, et donc à scénariser le combat qu’ils mènent, et cela sur la scène où depuis les coulisses, quitte à tirer vers le mélo, en témoigne l’issue du film, incapable de ne passer par des au revoir. À ne pas s’y méprendre, le biais du documentaire aurait été plus pertinent pour traiter de la sous-traitance, au regard ainsi de l’impact limité du film, de surcroît très conventionnel dans sa construction, et passant du rire à l’émotion. Cependant, l’ensemble est mené avec efficacité, grâce à notamment à de fortes personnalités, et un élan de solidarité solaire et sans bornes. Mais "Petites Mains" manque de force de frappe, bien qu’il invite, avec de bonnes intentions, à lever son verre "à ceux qui n’en ont pas"...



Au hasard...

Guy
le 12 septembre 2018
Jersey Affair / Beast
le 26 juin 2018
Le Mans 66 / Ford v Ferrari
le 23 novembre 2019
The King’s Man : Première Mission
le 2 janvier 2022
Un Silence
le 28 janvier 2024
Nobody Has to Know
le 29 mars 2022
My Spy
le 15 mai 2020
Cro Man
le 25 avril 2018
The Greatest Showman
le 9 janvier 2018
Eléonore
le 28 septembre 2020
Kings
le 13 juillet 2018
Greenland : le Dernier Refuge
le 3 août 2020
Les Cyclades
le 26 janvier 2023
Io Sto Bene
le 8 février 2022
L’Empereur de Paris
le 22 décembre 2018
The Beekeeper
le 4 février 2024
Hôtel Transylvanie 3 : Des Vacances Monstrueuses
le 23 juillet 2018
L’Ordre des Médecins
le 16 février 2019
Alors on Danse
le 19 mars 2022
De Grandes Espérances
le 16 avril 2023
Mentions légales Espace privé RSS

2014-2024 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 5.1.4